Sportive, je veux une crinière de rêve! image
# Sporty is the new code

15, novembre, 2017

Sportive, je veux une crinière de rêve!

Une fois n’est pas coutume, le sujet du jour est très girly ! Promis, je n’ai pas troqué ma cape de coach contre celle d’une blogueuse beauté mais il s’avère que mes cheveux ont pour moi une grande importance ! Étant dans le milieu du sport, je porte des baskets et des leggings toute la journée et je force très peu (voir pas du tout) sur le maquillage. Une jolie chevelure est donc une des seules « parures » que je peux m’offrir !

Il y a peu de temps, je mettais pour la première fois les pieds dans le SPA cheveux RENE FURTERER de Nyon et j’ai compris que j’allais enfin trouver LE remède à des cheveux secs et sans brillance, de la manière la plus naturelle qui soit et avec les bons produits.

Mais avant tout, laissez moi vous raconter un peu mon histoire capillaire et ce qui m’a poussée à contacter « Carlo».

Mon rêve !

La chevelure de mes rêves !

Ma folle histoire capillaire:

Je suis née avec pas un seul poil sur la tête :) bref je vous rassure, cela n’a pas duré car c’est une tignasse bien blonde qui ornait ma tête lorsque j’étais petite. Ado, j’ai eu les cheveux plutôt longs et naturellement méchés par le soleil. Les étés interminables en famille en bord de mer me donnait ma couleur pour l’année ! Jusqu'à 24 ans, j’ai donc toujours été châtain avec des mèches naturellement dorées par le soleil. Je me permettais une à deux fois quelques «  mèches » blondes décolorées par les coiffeurs durant l’hiver mais rien de méchant. Durant ma grossesse, mes cheveux étaient à l’apogée de leur longueur, pratiquement en bas du dos: le rêve.

Le jour où j’ai déchanté:

Après mon accouchement, j’ai eu la mauvaise surprise de voir mes cheveux tomber par poignée. En fait, les bouleversements hormonaux dus à la grossesse ont provoqué cet effet mais je vous rassure, cela n’arrive pas forcément à tout le monde. Pour les futures et jeunes mamans qui lisent cet article, je vous invite d’ores et déjà à vous renseigner sur des cures et des compléments pour minimiser ce genre de problème. Chose que j’ai faite un peu trop tard malheureusement !

Je disais donc que je perdais mes cheveux et je m’étais retrouvée avec des longueurs fines et abîmées de surcroît.

En février 2013, 5 mois après la naissance de ma fille je décide de me couper les cheveux: j’opte pour un carré au niveau des mâchoires.

Trop blonds et si abimés aux pointes malgré une coupe courte !

Le massacre commence:

Je n’ai jamais accepté cette longueur. Définitivement, je ne m’aimais qu’avec les cheveux longs et mes proches n’en pensaient pas moins non plus ! En fait, je ne dis pas que je n’adopterai plus jamais une coupe plus courte mais à ce moment là, je n'étais pas prête.

Pour compenser ma longueur, je m’étais mise dans la tête que si j’étais plus blonde, je l’accepterais mieux... et là le bal des décolorations a commencé ! J’allais tous les mois et demi me faire faire des mèches bien blondes, presques platines. Sauf que lorsque l’été arrivait, mes cheveux déjà décolorés par les produits chimiques, ils se prenaient encore une dose de sel et de soleil ! J’avais évidemment beaucoup de mal à les laisser pousser long puisque des cheveux abîmés ne pouvaient forcément pas bien pousser. Et croyez moi, j’avais pourtant des dizaines de masques et de soins en tout genre dans ma salle de bain, je me faisais poser des bains d’huile, je coupais les pointes régulièrement mais rien n’y faisait.

On voit qu'ils sont cramés déjà à partir du milieu du crâne !

J’ai dis “stop”:

Un jour, ayant marre de cette tignasse trop blonde et déshydratée, j’ai décidé de ne plus me faire faire de mèches du tout et d’aller au salon uniquement pour des soins profonds et couper les pointes. Avec le temps, beaucoup de temps, j’ai commencé à enfin avoir de la longueur ! Par chance, c’était pile la période de la grande mode “tie and dye” donc je ne dénotais pas trop avec ma chevelure châtain aux racines et blonde à mi-longueur.Toutefois, malgré une extrême vigilance, l’arrêt total de décoloration, des soins réguliers, mes cheveux n’avaient toujours pas “l’allure” que j’attendais. Moi je veux des cheveux brillants, épais et qui respirent la santé ! Ok, j’en demandais peut-être beaucoup, jusqu’au jour ou je suis tombé sur une le site de Rene Furterer.

Après mon premier soin au SPA Capillaire de Nyon en Suisse

Ma collaboration avec le spa capillaire:

Cherchant désespérément LE soin qui pourrait me donner mes cheveux rêvés, je tombe un jour sur la page web du spa cheveux RF à Nyon. Je connaissais déjà un peu cette marque souvent vendue en parapharmacie mais pour être tout à fait honnête, je n’avais pas vraiment été conquise par les produits.

En désespoir de cause, j’envoie un mail à “Carlo”, le patron des lieux, lui expliquant mon envie d’écrire au sujet des sportives qui veulent garder une crinière nickel malgré les nombreux lavages et je lui explique surtout MA situation capillaire. Le RDV est pris.

Mon premiers soin à Nyon:

Le SPA capillaire se situe dans un appartement privé en plein coeur de Nyon. J’ai donc été reçue par Carlo, le maître des lieux. C’est un professionnel qui a plus de 40 ans de métier et qui a collaboré avec les plus grandes marques tout au long de sa carrière. Bref, le cheveux, il connaît ! Mais ce qui m’a surtout plu, c’est sa propre histoire et son regard de professionnel vis à vis de toutes les marques de produits pour cheveux que nous consommons TOUTES mais qui malheureusement ne sont pas toujours ce que l’on croit... Carlo, lui même, à l'honnêteté d’admettre qu’il a vendu et travaillé durant des années et des années avec des produits contenant des parabens, des sulfates et du silicone (entre autres!) jusqu’au jour où il a tout arrêté pour se rapprocher d’une marque la plus naturelle qu’il soit: René Furterer.  

Je lui ai tout de même fait part de mon expérience peu concluante avec ces produits et sa réponse a été sans détour: “Rene Furterer est une marque naturelle, contenant aucun produits “magiques” tels que les sulfates qui vont faire “mousser” à souhait les shampoings, ou encore la silicone qui va “gainer” le cheveux… il faut donc laisser le temps à tes cheveux de se détoxifier et cela demande un peu de patience. Exactement comme toi quand tu entreprends un coaching avec une cliente, les résultats ne vont pas se voir en deux fois. En revanche, dès lors que le cheveux se sera détoxifié, alors tu commencera à les voir plus fort, plus brillant, bref, plus beaux !”.

Effectivement, sa réponse tombait sous le sens !

Dès le premier rdv, mes cheveux sont bien brillants

Le protocole:

Tout d’abord, Carlo ou une de ses collègues vous fait un diagnostic approfondi de votre cuir chevelu et de vos cheveux grâce à une machine, le Capilliscope, qui permet de connaître exactement l’état de la fibre. Cette consultation dure entre 20 et 30 minutes.

Ensuite, vous passez sous les mains expertes d’une des coiffeuses qui vous masse le crâne durant une quinzaine de minutes avec des huiles essentielles. Vient ensuite le soin spécifique à l'état de vos cheveux qui ne pose pas plus de 5 min grâce à une machine à luminothérapie qui fait pénétrer le produit instantanément ! Et enfin coupe et/ou brushing.

Un mois après:

Une semaine après ce premier soin et après avoir fait le vide dans ma salle de bain, je retournais au salon cette fois (c’est la même maison, le salon se situe sous le spa capillaire) pour une légère coloration (“color touch”) qui permet d'atténuer la trop grande nuance de tons entre mes racines et mes pointes. Cette coloration est douce car elle ne contient ni ammoniaque, ni peroxyde et permet à mes cheveux d’être plus lumineux. Carlo m’a aussi coupé les pointes sur toute ma masse et je dois dire qu’il a un coup de ciseau magique car il a fait disparaître toutes les pointes fourchues mais sans faire rétrécir brusquement ma longueur si durement acquise.

Je lui ai toutefois fait savoir mon envie d’être plus “claire”, mais selon lui il faut pour le moment attendre que mes cheveux reprennent du poil de la bête (sans vouloir faire de jeux de mots) et ensuite il pourra à nouveau travailler avec du “chimique” sur moi.

En fait d’après lui, les mèches par décoloration ne sont pas une fin en soit, tant que le cheveux est solide et sain, ce qui pour le moment n’est pas encore mon cas.

Après le 2ème rdv, Carlo a coupé les pointes et le "color touch" permet de nuancer les tons entre la racine les pointes. On voit que la pointe est plus épaisse, moins abimée mais toutefois encore sèche. 

Et après ?

Je retourne au SPA cheveux le 15 décembre, pour à nouveau couper les pointes et faire partir définitivement la partie restante complètement grillée (il n’y a presque plus rien). J’ai deux shampoings (en alternance) et un masque avec lesquels je me lave et soigne mes cheveux, ainsi qu’une crème pour la nuit que je fais poser une fois par semaine.

L’idée est que je retrouve une chevelure parfaite d’ici six mois pour ensuite refaire quelques petites mèches blondes naturelles disséminées dans ma chevelure.

Aussi, en tant que sportive assidue et transpirant de la tête tous les jours, j’ai toujours été persuadée qu’une trop grande fréquence de lavages me tuerait la fibre. Faux. Si vous utilisez les bons produits qui n’agressent pas, vous pouvez vous laver les cheveux quand bon vous semble.

Et vous ?

Si mon expérience au SPA capillaire vous intéresse et que vous voulez vivre la même, je vous invite à vous rendre sur le site ici-même. L’expertise vous sera offerte, libre à vous de continuer ensuite ou pas, le but de cet article n’est pas de vous vendre quoi que ce soit, mais uniquement de vous faire partager mon expérience beauté en tant que jeune femme coquette et sportive !

Je vous donne RDV dans six mois, ici même, pour vous montrer l’évolution et les résultats !

Commentaires

0 commentaires