Surf trip en famille au Sri Lanka image
On a testé

28, janvier, 2019

Surf trip en famille au Sri Lanka

Bonjour à tous !

Je souhaite tout d'abord vous souhaiter une excellente année 2019, riche en sport et surtout.. une santé de fer !

Cela fait maintenant un mois que nous sommes revenus de notre superbe voyage au Sri Lanka et j'ai encore des tortues et des palmiers plein la tête ! Avec cet article, je souhaite vous donner quelques conseils pour préparer et profiter de votre voyage (surf trip ou autre) du mieux possible. 

Avant de partir

Nous avons pris la décision de partir au Sri Lanka durant la période des fêtes de fin d'année. Nous sommes donc restés sur place du 27 décembre jusqu'au 7 janvier. Je m'étais renseignée sur la météo et en l'occurence sur les moussons et il est préférable de programmer son voyage au Sri Lanka durant les saisons sèches, de décembre à mars pour visiter le Sud et de mai à septembre pour aller à l'Est. Nous sommes donc restés dans la partie Sud et sud Est durant nos dix jours. 

Concernant les billets d'avion, je vous suggère de les prendre au minimum six mois en avance pour éviter de vous faire couper un bras !

Dans les valises

Nous avions une valise, un bagage à main et une planche de surf chacun ! Pour être honnête, cela aurait été bien plus pratique de voyager léger car les périples en tuk-tuk se sont avérés parfois un peu galères avec tout notre barda! Mais bon, voyager léger, c'est une de mes résolutions 2019 ! 

Les indispensable:

- maillots de bain et lycra pour les enfants ! Le soleil est rude et ma fille n'a pas quitté le sien dans l'eau et sur la plage durant tout le séjour !

- vêtements légers: il fait TRES chaud. Vous pouvez toutefois emporter un pantalon en toile légère si vous prévoyez de crapahuter dans la jungle. Une cape de pluie peut aussi s'avérer utile car les pluies tropicales très intenses ne sont pas rares. Si comme nous vous partez en hiver, pensez à glisser des vêtements plus léger dans votre bagage à main  pour l'arrivée à l'aéroport (vous pouvez vous changer dans les toilettes qui sont toutes proches du tapis à bagages), cela vous évitera une grosse suée pendant l'attente des valises ! NOTE: Sachez qu'il n'est pas très bien vu de se ballader dans les grandes villes en mini short et débardeur. Honnêtement j'ai vu pas mal de femmes le faire et elles n'ont pas eu l'air d'avoir de problèmes mais par précaution, j'ai porté une longue jupe et une chemise à manche longue durant le voyage en train entre Colombo et le Sud de l'île. 

- Crèmes solaires: je me répète, le soleil est violent. Nous surfions plusieurs heures par jours donc nous étions à ce moment là obligés d'être exposés mais le reste du temps nous cherchions l'ombre sous les palmiers ou sous un parasol. Nina étant petite et donc encore plus vulnérable, je fesais en sorte qu'elle ne surfe ou ne se baigne pas entre 11h et 15h. Pour l'anecdote, je prenais soins de la crémer de la tête au pieds avec un indice 50, en plus de sa combinaison de surf qui lui couvrait une grande partie du corps mais j'ai omis une matinée de lui en mettre sur les mains: le résultat à été sans appel, elle a chopé de violents coups de soleil sur ses petites mains qui ont mis plus de cinq jours à partir !

- Chapeaux et casquettes, pour tout le monde et toute la journée !

- baskets légères pour les balades en ville, dans la jungle ou les Ceylans, le reste du temps vou serez bien mieux en tongues et sandales.  

- planches de surf: pour les surfeurs qui ne veulent pas s'embêter à voyager avec leur matos, sachez que vous trouverez des locations un peu partout. Toutefois, vous ne trouverez certainement pas vos modèles de prédilection, car clairement les loueurs misent sur des planches type soft (en mousse) ou des NSP pas toujours top. Pour les longboardeurs en revanche, vous aurez plus de chance de trouver votre bonheur car certains surf camps n'hésitent pas à mettre à la location du bon matos (Ceylon Sliders à Weligama par exemple). Nous sommes partis avec une planche type malibu en 7.2 (pour moi), un short board en 6.3 et une petite planche soft pour Nina. Nous avons réunis les trois planches dans un bagage spécial. ATTENTION ! Le voyage s'est très bien passé à l'aller pour les planches mais l'une d'elles à été abimée au retour.. malgrés de nombreuses précautions lors de l'emballage dans la housse.

- masques et tubas: cela vaut le coup de les prendre car les fonds marins sont incroyables ! 

- trousse à pharmacie garnie: je n'ai pas pour habitude de m'encombrer avec une trousse à pharmacie mais pour le coup, lorsque vous voyagez avec vos enfants dans un pays tropical il vaut mieux être prudent ! Nous avons donc emporté du doliprane pour adulte et enfant, pansements (qui résiste à l'eau), des probiotiques en cas de tourista pour adulte et enfant (attention les dosages ne sont pas les mêmes !), désinfectants, voltaren (en cas de coup ou choc, assez fréquent en surf !) et biafine pour les coups de soleils. Pensez aussi à prendre le carnet de santé de vos petits et à mettre à jour leurs vaccins. 

- visa et passeport ! Avant de partir, il est obligatoire d'obtenir un visa ETA qui vous autorisera à rentrer sur le territoire. Vous pouvez faire la demande sur internet, cela vous coutera environ 35 dollars par personne (gratuit pour les enfants).

Carnet de voyage

Le périple

Le Sri Lanka est une destination riche en choses à voir et à faire ! Mais nous avons fait le choix de ne pas passer tout notre temps dans les transports. Effectivement, n'importe quel déplacement (train, taxi, tuk-tuk) pend deux fois plus de temps que chez nous et il faut vraiment prévoir de la marge avant de planifier n'importe qu'elle visite. Il faut compter une bonne demi-heure de taxi pour rallier l'aéroport à la gare de Colombo. Une fois à la gare, nous sommes montés dans le train qui ralliait la capitale à Matara. Nous avons décidé de descendre dans le Sud de l'île via ce transport car je le voyage vous plonge des décennies en arrière, dans un vieux train des années 70. Mais le périple à tout de même duré plus de cinq heures donc armez vous de patience et savourez les paysages ! Le terminus étant à Matara, nous avions encore une bonne demi-heure de tuk-tuk pour rejoindre notre fabuleuse première destination: Hiriketiya ou nous avons passé les quatre premières nuits. NOTE: les fameux voyages en train dans les Ceylans sont sur l'autre partie de l'île (côte Ouest) que nous n'avons pas visitée. 

Hiriketiya

Ce petit village au bord de la mer est tout simplement un paradis sur terre. Je le comparais au fameux film "La Plage". Ce spot est pour le moment encore assez méconnu et j'espère qu'il restera préservé encore quelques années! L'ambiance y est bohème, sportive et détendue. Nous avons logés dans un joli bed and breakfast "Le Cabanon" ou les hôtes (Cassandre et Romain) nous ont reçus comme des rois. Nos journées étaient rytmées par un programme très simple: petit déjeuner copieux au cabanon au milieu des singes, surf (la plage est à une minute à pieds), lecture, jeux dans l'eau avec Nina et détente. Quand les conditions pour le surf étaient moins favorables, nous prenions les masques et les tubas pour aller voir les tortues, très présentes sur cette partie de l'île !

Mirissa

Le reste du séjour (du moins pratiquement tout le reste), nous l'avons passé à Mirissa. Cette petite ville au Sud Est de l'île est connue comme étant LE spot to be. Bon... franchement on a pas ultra aimé. Le village est coupé en deux par une route toujours bondée avec un coté les commerces et de l'autre la plage qui compte une vingtaine de restos de plage qui s'enchaînent les uns derrières les autres. Peut-être étions nous un peu trop exigents après avoir connu le petit paradis d'Hiriketya ? Nous avons finalement jeté notre dévolu sur une plage juste en face d'un joli spot "reef", ou nous avons passé la quasi totalité des quatres jours. La bonne nouvelle était que nous étions chanceux pour les vagues et il nous est arrivé d'avoir le spot quasi que pour nous ! Si vous passez par Mirissa, vous ne pourrez pas manquer la fameuse "Presqu'île aux Palmiers" qui fait fureur sur instagram ! Mais sans vouloir casser le délire.. vous devez faire la queue pour obtenir votre photo ! Bon je vous la glisse en dessous quand même. Si l'envie vous prend, vous pouvez aussi faire un stop sur la très grande plage de Weligama qui est très réputée pour le surf long board et sa longueur. Encore une fois, on a pas été subjugué. La nature sauvage nous manquait. Du coup, nous étions utra contents de revenir à Hiriketiya pour notre dernière nuit! (Il y a eu par chance une annulation en last minute).

Surfer avec ses enfants

Nous avons attendu que Nina ait six ans révolus et qu'elle sache nager pour l'emmemer en surf trip. Toutefois, nous savions que le Sri Lanka est réputé pour avoir des spots de surf "familiaux" et pas dangereux. Mais inutile de vous dire que la vigilence est le maître mot du voyage. J'ai moi même assisté à un drame en Thailande (une noyade) et je sais oh combien nous sommes petits dans l'océan. Voila donc une petite liste à cocher, que je vous suggère, avant de partir surfer avec vos enfant (de moins de 10 ans):

- Ils doivent pouvoir nager sans flotteur. Dans notre cas, nous avions tout de même prévu une ceinture de flotteurs mais elle ne s'en est jamais servi.

- Vous pouvez leur prendre un prof particulier qui du coup leur apportera les bonnes bases. Nous avons donc reservé des cours pour Nina avec Romain, le gérant du Cabanon, qui est prof de wake board diplomé. 

- Ne les laissez JAMAIS sans surveillance, même s'ils ont leurs flotteurs et leur planche.

- N'hesitez pas à les sortir de l'eau si vous considérez que le spot est trop blindé. Les colisions en surf peuvent être terribles, et encore plus avec des planches "dures". 

- Ne sous-estimez pas les rayons du soleil qui sont encore plus terribles pour les enfants. Nina a surfé la plupart du temps avec sa casquette. 

Pour finir, l'avantage des nombreux spots au Sud est qu'il y en a pour tout le monde ! Mon chéri à pu s'eclater dans des vagues de quasi deux mètres tout comme Nina a eu sa ration de petites vaguelettes tout au bord ! Quant à moi... je me suis parfaitement contentée de l'entre deux !

Food

Impossible de boucler cet article sans vous parler un peu food ! Alors globalement, je dirais que nous nous sommes régalés. Nous avons alterné les restaurants healthy/cool/instagramables et des take-aways locaux que nous dégustions sur la plage. Voici une petite liste:

- une petite faim sur la plage ? Vous trouverez partout des petites échoppes qui vous serviront des noix de coco fraichement coupées, des crêpes traditionelles (roti) que vous pourrez garnir comme bon vous semble (j'ai tout essayé..), des fruits frais (bananes, mangues..).

- le midi: nous pic-niquions la plupart du temps sur la plage après avoir dévalisé un tuk-tuk ambulant de déclicieuces trouvailles. 

- le soir: Hiriketiya compte quelques restaurants de plage healthy et sympas dont "Le Dots" qui est une institution. Le cadre est ultra bohème chic/surfeur et la carte n'est pas en reste. A vous veggies burgers, bowls.. Vous aurez en prime, sûrement la chance de tomber sur un bon live music. Mirissa compte un bon nombre de restaurants en tout genre, pour tous les goûts avec de la cuisine locale et internationale. Je vous suggère aussi de passer par le "Ceylons Sliders" à Weligama qui a une carte à tomber par terre. 

En résumé, les "must to do" !

- Prendre le train ! Depuis Colombo vers le Sud et pour remonter la côte Est à travers les Ceylans.

- Visiter un temple. Vous en trouverez un à chaque coin de rue. 

- Aller voir les éléphants et les guépards pendant un safari (nous ne l'avons pas fait par manque de temps). Le safari de Yala est réputé pour son grand nombre d'animaux sauvages ! Toutefois, depuis Mirissa vous devez compter au moins quatre heures de route et la nuit sur place. 

- Croiser une baleine. MAIS ! Il y a un MAIS ! Vous trouverez un grand nombre de prestations attrapes touristes qui vous proposeront une ballade en mer sur des bateaux sur blindés qui se font la course entre concurrents et embêtent plus qu'autres choses les cétacés ! Si vraiment vous y tenez, faites le avec un pêcheur local (plus cher mais plus respecteux de l'environnement). 

- Vous balader en tuk-tuk ! pour les courtes distances c'est bien mieux que le taxi ! Evitez de louer une voiture ou un scoot si vous tenez à votre vie !

- Surfer. Lancez vous ! Les conditions sont parfaites :)

- Visiter les cultures de thé (Ceylans).

Nous n'avons malheureusement pas pu tout faire mais un deuxième voyage au Sri Lanka est clairement dans nos esprits !

Je vous souhaite de vous éclater commes nous avons eu la chance de le faire et à très vite par ici !

Psssst ! Vous êtes un surfeur débutant ou vous n'avez encore jamais sauté le pas ? Sachez que j'organise des semaines surf & fitness à l'étranger! 

Pour tous renseignements, vous pouvez m'écire à lou@toutesdeschampionnes.com

Commentaires

0 commentaires