Une semaine au Surf Camp image
On a testé

13, juin, 2016

Une semaine au Surf Camp

Revenant tout juste d'une semaine intense de stage de surf, j'aimerais vous transmettre ma passion pour ce sport et vous donner quelques conseils avant que vous ne vous jetiez à l'eau.

Quelle destination choisir ?

Pour la troisième fois et deuxième année consécutive, j'ai posé mes valises sur l'île de Fuerteventura, dans l'archipel des Îles Canaries (îles Espagnoles) au large des côtes africaines.
L'avantage de cette île est qu'il y a toujours un minimum de houle pour avoir assurément l'opportunité de surfer tous les jours durant votre séjour et le climat y est bon toute l'année. C'est aussi un spot 'venteux' ce qui vous permet de vous initier à d'autres sports aquatiques ´à voile' tels que le Kitesurf ou le Windsurf.
L'autre avantage de cette destination est aussi le temps trajet qui n'est pas trop long surtout si vous n'avez que quelques jours ou une petite semaine de prévue.
La côte atlantique de la France, le Portugal, l'Espagne, le Maroc...est un peu plus froide: l'Islande, la Norvège, l'Ecosse et l'Angleterre, sont aussi des destinations surf qui ne demandent pas de trop longs trajets en avion !

Surf camp: lequel ?

Le choix de votre surf camp est essentiel quant au bon déroulement de votre séjour.
Ce sera tout d'abord une question de budget et ensuite le type de logement dans lequel vous souhaitez dormir car la plupart des surf camps proposent en général plusieurs formules qui va de la basique - avec logements collectifs type auberge de jeunesse - à la haut de gamme avec logement en villa.
L'autre point essentiel est évidemment les cours de surf car c'est vraiment ce qui va rythmer votre séjour de façon intensive! La plupart du temps les écoles proposent quatre heures de surf par jour avec des groupes en fonction de votre niveau, elles s'occupent aussi du transfert sur les différents spots préalablement checkés par l'instructeur en fonction des conditions de surf et vous fournissent tout le matériel nécessaire (planches, lycras, combinaisons...).
Cette année j'ai opté pour le sunwave surfcamp : j'ai été très satisfaite de l'école et surtout de la pédagogie excellente des instructeurs (en tant que coach je suis exigeante, déformation professionnelle oblige !).
Vous pourrez aussi trouver de plus en plus de surf camps qui combinent plusieurs disciplines en proposant des formules 'surf & yoga ' par exemple ce qui est vraiment un plus ! J'ai eu l'occasion durant ma semaine d'assister à deux cours de yoga d'une heure et demi en fin de journée et c'était du pur bonheur surtout quand votre corps commence à tirer de partout à cause des courbatures !
Enfin, pour celles qui seront davantage à la recherche de formule 'premium', sachez que la mouvance 'gypset' fait émerger des surf camps qui ouvrent un peu partout dans le monde et satisferont les fans de déco et ambiance bohème chic.
Je vais avoir justement l'occasion d'en tester un au Maroc prochainement, affaire à suivre !

test

Comment peut-on se préparer physiquement avant le départ ?

Le surf est une discipline qui demande une énergie de dingue !
Sachez qu'avant de vous imaginer glisser sur les vagues les cheveux aux vent, il va falloir batailler ferme contre un élément bien plus fort que vous: l'océan.
Alors pour éviter l'essoufflement précoce et les épaules en feu dix minutes seulement après la mise à l'eau, je vous conseille de travailler quelques points essentiels au préalable:

  • Le cardio: essentiel ! Il est mis à rude épreuve surtout lorsque l'on débute puisque 90 % de votre temps dans l'eau sera pour 'remonter' les vagues en 'paddlant´ à tour de bras, le tout, en vous prenant une bonne dose de vagues qui parfois vous feront reculer sans le vouloir et vous n'aurez plus qu'à parcourir de nouveau les mètres perdus ! Ha ha ! On ne se décourage pas les filles, le jeu en vaut la chandelle et en prime, c'est un super workout complet pour se sculpter un corps de naïade. 
  • Le renforcement musculaire : les épaules, les triceps, les biceps, les abdos, les pectoraux. tous les muscles du dos et les fessiers sont principalement engagés durant les phases de 'paddle' donc n'hésitez pas à focaliser un peu plus vos entraînements afin d'éviter de vous retrouver paralysées par des douleurs musculaires au bout de trois coups de rame.
  • L'équilibre et le gainage : tenir allongé sur le ventre sur une planche de surf n'est pas aussi évident que ça en a l'air et d'autant plus quand la mer est agitée ! L'idéal est donc de travailler ses muscles profonds avec des exercices de gainage variés (planche classique, planche sur le côté, à un bras et une jambe....). Aussi, travailler son équilibre debout est essentiel pour vous sentir confiantes sur la planche lorsque vous exécuterez vos premiers 'take-off' (équilibre sur une jambe, travail sur bosu ou swissball...).
  • Les burpees : Cet exercice largement répandu dans le fitness est tout simplement un très bon entraînement pour travailler son 'take-off' puisqu'à peu de chose près c'est exactement le même mouvement ! Alors n'hésitez pas à l' intégrer à vos séances !
  • La souplesse du dos: être raide comme un bâton n'aide pas beaucoup pour le surf car allongées sur la planche vous avez constamment besoin de regarder au loin ce qui demande une bonne souplesse de la colonne vertébrale alors n'hésitez pas à assister à quelques cours de yoga avant le départ.

Qu'emporte-t-on dans sa valise (pour le surf bien sur ! Je vous fais confiance pour le reste !) ?

Des litres de crème solaire

Et avec un indice 50 s'il vous plait ! Et oui, une fois que vous vous serez jetées à l'eau, vous n'allez pas revenir toutes les 5 minutes à votre serviette pour vous tartiner le museau! Il faut donc en mettre en couche épaisse partout et bien insister sur les zones sensibles et exposées constamment aux rayons implacables du soleil: le front, le nez, les pommettes , la nuque, les lobes d'oreilles (rigolez rigolez !), le dos, l'arrière des jambes et les chevilles (souvent allongées sur le ventre, l'arrière du corps est très exposé).

Un maillot de bain 'sport'

Sous votre combinaison vous porterez évidemment un maillot de bain donc Mesdames je vais vous donner un petit conseil: oubliez le petit bikini à ficelles qui rentre dans les chairs, ou celui orné de breloques qui risquent de vous blesser ou encore le minikini qui ne vous soutient pas la poitrine.

Le surf est un sport qui demande à pouvoir courir, sauter, plonger, nager...donc comme n'importe quelle autre discipline, vous devez avoir la poitrine bien soutenue, les coutures ne doivent pas êtres gênantes et les matières confortables.

Je vous vois déjà vous dire 'ok elle nous demande d'acheter un maillot de mamie quoi !.. Détrompez vous mesdames, des marques telles que Roxy, Billabong, Rip Curl..proposent maintenant des collections spécialement conçues pour des activités nautiques mais qui restent très sexy et girly.

Une combinaison intégrale

Toutes les écoles de surf fournissent des combinaisons et lycras donc vous n'avez pas besoin d' en acheter une absolument avant votre départ.
Si vous êtes complètement débutantes, je vous déconseille fortement de surfer en maillot de bain pour plusieurs raisons:

  • Le froid: même si vous êtes sur une destination plutôt chaude, l'eau dépasse rarement les 25 degrés et donc le corps se refroidit très vite d'autant plus que vous restez longtemps dans l'eau.
  • les irritations: haaaaaa les irritations ! Si vos jambes sont nues et que vous êtes débutantes, vous allez très souvent venir frotter vos genoux en remontant sur la planche à chaque fois que vous serez déséquilibrées. À force, cela va causer des irritations qui vont s'aggraver par l'humidité et le sel ! Et je ne parle pas de la wax durcie qui vient directement vous égratigner le ventre... Donc merci la combi !
  • Pour ma part, je ne suis pas une grande fan des combinaisons intégrales car j'ai l'impression d'étouffer et d'être engoncée donc sauf s'il ne  fait vraiment pas chaud, je porte un board short et un top en néoprène à manches longues. Abstenez-vous si vous êtes frileuses !
Trousse à pharmacie

Il est possible de se faire quelques bobos, voici quelques exemples courants et donc les produits à prévoir:

  • Coups de soleil: crème biafine ou crème à l'aloé vera.
  • Irritations: Homeoplasmine ou crème biafine 
  • Coupures (rochers, coquillages..): pansements liquide en spray, pansements water proof.
  • Courbatures/bleus/contusions: Arnica en gélules et/ou en crème.
  • Yeux rouges: serum physiologique.

Comment se déroule une session ?

Vous évoluerez normalement dans un groupe qui sera de votre niveau: complètement novice, débutant ou intermédiaire/confirmé.
Si vous n'avez jamais fait de surf de votre vie, vous aurez à chaque début de session un cours théorique sur la plage car vous devrez tout d'abord 'comprendre' l'océan et comment il fonctionne.
Le spot a des fonds sablonneux (beachbreak) ou rocheux (reef) et  le vent vient de la terre (offshore) ou de la mer (onshore), c'est selon.
Mais ce que vous allez surtout apprendre dans un premier temps sur la plage c'est la position à adopter sur votre planche (ni trop en avant ni trop en arrière) mais aussi le fameux mouvement du 'paddle' qui vous permettra d'avancer et remonter les vagues. Enfin, c'est certainement sur le 'take-off' que vous allez être maintes et maintes fois coachées par votre instructeur jusqu'a ce qu'il soit bien exécuté !
Après un bon échauffement sur la plage, vous vous jetterez enfin à l'eau et goûterez aux premières joies des vagues qui viendront vous fouetter le visage..sans cesse !

Mais accrochez-vous ! Pour les débutantes dégourdies, vous arriverez certainement à vous lever sur la planche et commencerez à avoir quelques bonnes sensations.
Le surf requiert de la patience et un peu de volonté mais le bien-être ressenti à l'issue d'une semaine de stage n'a d'égal dans aucun autre sport !

Commentaires

0 commentaires